Les salariés producteurs de connaissance

Traditionnellement, les entreprises achètent des sessions de formation, encore très majoritairement en présentiel et « envoient » leurs salariés en formation. La réforme entend casser ce modèle. En redéfinissant l’action de formation (comme nous l’avons vu dans le premier module de ce parcours) elle permet de multiplier les flux d’apprentissage.

Dans l’entreprise apprenante, les salariés sont encouragés à se former par eux-mêmes, à aller chercher des ressources dont ils ont besoin pour monter en compétences. Les ressources peuvent venir de l’extérieur de l’entreprise mais aussi de l’intérieur.

Les salariés sont également incités à produire des savoirs et à les transmettre à leurs pairs. Une tendance favorisée par les outils numériques qui permettent de produire facilement des contenus.

Retrouvons sur ce sujet Yannig Raffenel. Il explique l’intérêt des nouvelles modalités de partage des savoirs que permettent aujourd’hui les outils numériques. Et interroge le modèle qui voudrait que, tous, nous devenions formateurs.

 

Terminé ? La suite est juste en dessous ...