La culture c'est comme la confiture ...

Développez l'engagement de vos collaborateurs

Développez l'engagement de vos collaborateurs

Votre approche met en avant une vision très systémique de l’engagement…

En effet, l’engagement ne peut s’entendre qu’à l’intérieur d’un système donné. Tout dans une organisation est en résonnance et fait écho : la stratégie de la direction, les pratiques managériales, les systèmes de coopération, les politiques de ressources humaines ou encore la réalité de la qualité de vie au travail. Ces éléments se répondent les uns aux autres. L’entreprise peut mettre en place des processus favorisant la collaboration et l’autonomie, si la posture des managers n’est pas cohérente ou l’équité professionnelle laissée de côté, le niveau d’engagement s’en trouvera affecté. 

Les approches pour renforcer l’engagement doivent donc être globales pour ne pas être contre-productives. 

Lire la suite

Un DirCom n'est pas un démocrate

Un DirCom n'est pas un démocrate

Sortie du livre " Un DirCom n’est pas  un démocrate ! " chez Bréal

Frédéric Fougerat : Frédéric Fougerat pourquoi as-tu accepté le principe d’une interview schizo ? T’es complètement schizo ?

Frédéric Fougerat : Je ne suis pas vraiment du genre à perdre le contact avec la réalité, c’est plutôt l’inverse. Mais peut-être seras-tu d’un autre avis à la fin de cette interview que j’ai acceptée comme un jeu, et comme une opportunité de promouvoir mon nouveau livre peut-être un peu schizo (rires), Un DirCom n’est pas un démocrate !.

Frédéric Fougerat : J’entends certains dire " Encore un nouveau livre ! ". Tu ne t’arrêtes donc jamais ?

Lire la suite

Ce que les jeunes salariés attendent des représentants du personnel

Ce que les jeunes salariés attendent des représentants du personnel

Une enquête réalisée par les étudiants de l’IGS-RH et supervisée par Hubert Landier

Un rapport de l’Institut de l’entreprise, daté de 2013, affirme que « le dialogue social est un facteur de la performance globale et durable de l’entreprise ». Encore faut-il, pour que dialogue il y ait, que les représentants du personnel répondent aux attentes de leurs mandants. Quant à son avenir, il sera largement fonction de l’attitude des jeunes à l’égard de la représentation collective du personnel.

On les dit individualistes, peu sensibles au discours syndical. L’enquête réalisée par les étudiants de mastère en alternance de l’IGS-RH débouche sur des résultats plus nuancés. Les jeunes, dans leur majorité, estiment légitime que le pouvoir patronal soit équilibré, en faveur du personnel, par une possibilité collective de s’exprimer. Le problème, c’est qu’ils sont très mal informés du rôle des représentants du personnel. 

Lire la suite

Lu pour vous

Lu pour vous

Libérer l’entreprise, ça marche ?
Sous la direction de Laurent Karsenty 

Dans un environnement instable et incertain, exigeant une forte capacité à donner du sens, mobiliser, réagir et s’adapter, les modes d’organisation et de management traditionnels en entreprise ont atteint leurs limites. Plutôt que la défiance, l’autorité et le contrôle comme principes clés, l’entreprise a plus que jamais besoin de faire confiance à " ceux qui font ", les responsabiliser, libérer leurs initiatives et s’appuyer autant que possible sur l’intelligence collective.

Lire la suite

Orchestrer l’intelligence collective

de Charlotte du Payrat, Créatrice de Vecdas Conseil
avec la collaboration de Charles-Henri Besseyre des Horts

La première question qui me vient à l’esprit est : pourquoi ce livre ?

Je fais partie des personnes qui aujourd’hui ne se retrouvent plus forcément dans la manière de fonctionner des entreprises traditionnelles. Je crois à une autre manière de générer de la performance collective. Selon moi, les démarches d’intelligence collective que l’on adopte dans beaucoup d’entreprises sont d’abord axées sur les outils digitaux ou le déploiement de modèles de leadership. L’enjeu réel aujourd’hui est dans l’attention porté à la démarche méthodologique globale. Sa cohérence donnera un sens (s’appuyant sur une vision partagée) d’où découlera un engagement des collaborateurs.

Sur quoi vous êtes vous basée pour écrire ce livre ?

Je m’inscris dans le courant des travaux de Peter Senge concernant l’entreprise apprenante. Tout le monde connait Peter Senge (ses travaux ont 30 ans !). Seulement on a encore du mal à l’incarner en entreprise. Le but de ce livre est de proposer une démarche méthodologique pour y arriver. Je me base aussi sur des histoires de vécus de collaborateurs concrets, réels et anonymisés. Enfin, je m’inspire de disciplines connexes inspirantes : le théâtre, la psychologie et les neurosciences.

Pourquoi croyez-vous tellement à ce modèle de l’entreprise apprenante ?

Ce modèle est parfaitement adapté pour faire face aux bouleversements de notre époque. En se basant sur le collectif, il offre une stabilité même en période de mutations. Or, je suis convaincue que ce modèle peut être déployé de manière pragmatique et concrète. Ma motivation est de rendre le monde du travail plus humain tout en répondant aux exigences de performance.

En quoi a consisté votre collaboration avec Charles-Henri Besseyre des Horts ?

J’écris depuis plus de 10 ans sur des sujets liés à la RH et au management. Avec Charles-Henri nous nous sommes croisés en 2012. Nous partagions alors la même vision d’une RH stratégique et humaine. Charles-Henri s’est montré intéressé par mes analyses et réflexions. Outre sa confiance, il m’a fait bénéficier de sa riche expérience en m’accompagnant avec pédagogie dans un long travail de réécriture. La qualité finale de ce livre lui doit beaucoup ! Cela démontre le cœur du message du livre : L’intelligence collective se situe au cœur des interactions… !

Comment les entreprises sont amenées à se transformer ?

Il s’agit d’oser sortir d’une logique d’organisation avant tout industrielle. Laisser davantage de place à une logique de collaboration nécessite une plus grande prise en compte des données immatérielles comme les émotions ou les motivations pour compléter les indicateurs de performance. La performance s’appuie alors sur les cercles vertueux générés par l’engagement des collaborateurs.

 

Mots-clés: LU POUR VOUS

La culture c'est ce qui reste quand on a tout oublié ...