Tous compétents ?

Compétences d’une illusion à un engagement bien nécessaire

Compétences d’une illusion à un engagement bien nécessaire

Certains pointent un travail démesuré avec des attendus fragiles ; d’autres, plus récemment, vantent les mérites des solutions algorithmiques de deep learning, d’intelligence artificielle, qui permettraient de dépasser toutes les difficultés. J’ai tenté, avec la posture du chercheur qui expérimente, de mieux approcher le sujet et d’apporter une réponse à la fois théorique et pratique à tous ces questionnements.

Mon entrée dans la fonction RH a parfaitement correspondu avec l’arrivée des outils informatiques. Curieux et technophile de nature, j’ai toujours cherché à comprendre comment ces outils pouvaient mieux m’aider dans les activités et les tâches qui étaient les miennes. D’abord dans le souci d’alléger le fardeau administratif d’un responsable de formation : supprimer autant que possible les tâches sans valeur ajoutée et éviter de perdre son temps dans les totalisations et les ventilations de multiples reportings. Ensuite, en voulant mieux percevoir les missions et responsabilités dans les équipes dont j’avais le suivi comme RH. Enfin en cherchant à appréhender et énoncer les points précis spécifiant l’adéquation au besoin (mission confiée) et ce que les collaborateurs pourraient valablement envisager ou ambitionner, formulé avec méthode et rigueur, sous une forme systémique. Pour ce faire, il faut faire appel à ces objets que sont les emplois et les compétences :  des « étiquettes » à apposer sur chacun, les cartes d’un jeu que chacun a en mains ou qu’il doit ou pourrait avoir.

Lire la suite

Faire de la compétence collective un levier de développement des compétences individuelles

Faire de la compétence collective un levier de développement des compétences individuelles

 

Catherine Becquelin, DLSA, Consultante experte en Relations Sociales

Dirigeante de la société de conseil en Ressources Humaines DLSA, Catherine Becquelin a travaillé auprès de divers organismes tels que le Cegos ou Arthur Hunt comme consultante en relations humaines et relations sociales et au sein de la Division management des ressources humaines comme DRH groupe pour Bayard Presse.

Des transformations majeures dans le monde du travail entrainent une évolution rapide des métiers et des compétences, et nécessitent de travailler autrement. Citons pêle-mêle : une accélération croissante qui nécessite improvisation et prise de risque, le développement des technologies digitales qui permet un fonctionnement virtuel, asynchrone et à distance, le développement de l’intelligence artificielle et des robots, l’évolution rapide des organisations et des collectifs de travail, etc.

Lire la suite

L’approche par les compétences, dans une organisation qui valorise le métier complet

L’approche par les compétences, dans une organisation qui valorise le métier complet

Par Olivier du Roy

L’approche par les compétences est un mode de gestion des ressources humaines qui s’est développé depuis les années 1990 et qui propose une alternative à la gestion par les postes de travail ou les emplois.

Qu’est-ce qu’une approche par les compétences ?

Une approche par les compétences est un mode de gestion des ressources humaines qui s’est développé depuis les années 1990 et qui propose une alternative à la gestion par les postes de travail ou les emplois. On trouve à l’initiative de cette approche tout d’abord les pouvoirs publics (à travers l’action de la Délégation à l’Emploi depuis 1985 et celle de l’A.N.A.C.T.) puis la sidérurgie française avec l’accord ACAP 2000 signé avec les partenaires sociaux en 1990. Le MEDEF, lors de ses journées de Deauville, en 1998 décide de promouvoir cette logique dans les entreprises françaises. 

Lire la suite

La compétence, faut-il raison garder ?

La compétence, faut-il raison garder ?

Par Élisabeth Provost, Vanhecke Consultante formatrice auteure

Encore aujourd’hui, de multiples débats et opinions surgissent à propos d’une notion érigée en phénomène, « la compétence » ; comme si c’était nouveau… La compétence aurait-elle simplement été emprisonnée dans des concepts que nous aurions nous-mêmes fermés : le métier, la capacité ou l’aptitude ? Ou les raisons de l’instant auraient-elles  fait oublier les réalités d’un demain déjà dépassé ?

Lire la suite

L’apprentissage : une voie royale de l’acquisition de compétences

Sylvie Brunet, Présidente de la commission Travail & Emploi du CESE

Muriel Pénicaud, Ministre du Travail a lancé le 21 février la saison 2 de la campagne #Démarre Ta Story : une campagne faite par les apprentis pour les apprentis !

La saison 2 repose sur un concept inédit car le ministère du Travail a confié les clés d’une campagne de communication en faveur de l’apprentissage, à trois apprentis. À bord d’un van aux couleurs de cette campagne, ils sillonnent la France pour recueillir des témoignages d’apprentis (les « stories  ») qui sont diffusés sur les réseaux sociaux et servent d’exemples à d’autres jeunes qui ne connaissent pas forcément cette voie.

Dans le même temps la ministre du Travail a annoncé les excellents chiffres de l’apprentissage pour 2018 puisque le nombre de contrats signés a progressé de 7,7 % pour frôler les 318 000. La ministre a également rappelé que « Le nombre de jeunes qui demandent à s’orienter vers l’apprentissage en troisième a augmenté de 40 % …preuve d’un début de changement culturel visé par la réforme de 2018  ».

La ministre a annoncé l’ouverture des premières classes prépa-apprentissages. Elles permettront à 28 000 jeunes vulnérables d’envisager un parcours d’apprenti et de construire leur avenir professionnel. 

Les Prépa-apprentissages sont un « sas  » permettant aux jeunes en « rupture de ban  » d’accéder à un parcours d’apprentissage par un accompagnement sécurisant. Les projets lauréats proposeront aux jeunes peu qualifiés des activités et des parcours leur permettant de :

  • découvrir des métiers, mûrir leur projet professionnel, pour choisir leur voie ;
  • consolider leurs compétences de base et leurs savoir-être professionnels ;
  • faciliter la signature d’un contrat d’apprentissage 

« L’apprentissage est une voie de passion, d’excellence et d’autonomie. L’intégration dans le monde professionnel des jeunes, en particulier les plus vulnérables, est un enjeu de premier plan pour leur réussite future  », dixit Muriel Pénicaud.

Pour ma part, chargée par la ministre de diriger le comité de sélection, j’ai pu déclarer : « La concertation menée en amont de la réforme de l’apprentissage a fait émerger de manière unanime le besoin de préparation des jeunes à l’apprentissage. Je suis heureuse qu’une réponse leur soit apportée aujourd’hui.  ». 

Le comité de sélection a retenu une vingtaine de projets portés par 150 CFA qui offriront 28 000 places à des jeunes issus de 430 Quartiers Politique de la Ville qu’ils couvrent.

Voici quelques verbatims de ces jeunes :

« Avant cette transition, j’étais quelqu’un d’asocial et manquant de sérieux. Pourtant, j’avais de bons résultats scolaires. Etre considérée comme une adulte dès ma rentrée au CFA Stephenson m’a beaucoup aidée. En entreprise, j’ai dû travailler sur la communication et le travail en équipe. Me retrouver face à des personnes différentes chaque jour m’a permis d’être plus ouverte. J’ai compris que le respect était la chose la plus importante avant d’entreprendre une discussion avec quiconque  ». Océane, en 2ème année de CAP Commerce au CFA Stephenson.

« Au CFA du BTP de Saint Benoit, nous pensons que l’échec n’est pas une fatalité. Même quand un apprenti rompt son contrat de travail avec l’entreprise qui l’a embauché. Ou quand un jeune, un peu paumé, vient nous voir pour se réorienter. C’est pour eux que nous avons créé différents programmes. La « prépa apprentissage  » viendra compléter notre offre et sera un cordon ombilical pour sécuriser nos pré apprentis  ». Sébastien, enseignant au CFA du BTP de Saint Benoit,Poitiers.

Des places dans ces « prépas apprentissage  » seront disponibles sur tout le territoire français et permettront de donner aux futurs apprentis les connaissances et les compétences requises pour travailler en entreprise et réussir. Elles sont financées par le Plan d’Investissement dans les Compétences dont le déploiement a été confié à Jean-Marie Marx, Haut-Commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi. De nouveaux projets peuvent être soumis jusqu’au 15 mai 2019.

Lancées à titre expérimental dans un souci de rapidité et d’efficacité, les Prépa apprentissages seront pérennisées à la rentrée scolaire 2020 conformément à la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018. Elles se substitueront au programme DIMA (Dispositif d’initiation aux métiers en alternance). 

  

 

 

        

Mots-clés: FORMATiON, REFORME, APPRENTISSAGE, COMPETENCES, MagRH5, cartographie, GPEC

Les articles relatifs au management des compétences et des talents