Pour aller plus loin avec la prospective ...

Rendre les travailleurs acteurs de la RSE

Rendre les travailleurs acteurs de la RSE

Interview de Laurent Berger, Secrétaire Général de la CFDT

Quelle légitimité possède une organisation syndicale pour s’immiscer dans des considérations sociétales et écologiques ? 

Aujourd’hui plus que jamais, l’urgence sociale et environnementale nous oblige à prendre en compte les enjeux écologiques et sociétaux. Cela n’aurait pas de sens de faire autrement. Le réchauffement climatique accentue les inégalités sociales. On ne peut plus avoir une approche segmentée : les questions sont totalement liées. Pour la CFDT, ce n’est pas nouveau. Nous nous sommes toujours intéressés au développement durable. Notre boussole c’est le progrès, l’intérêt général dans toutes ses dimensions. En tant qu’acteur de la société civile le syndicalisme est légitime à défendre la planète car les activités du travail ont des effets sur elle et sur les droits humains. Ce n’est que dans une approche globale que nous pourrons construire des solutions. A la COP 21, le mouvement syndical international s’était d’ailleurs fédéré autour du constat suivant qui est devenu slogan : « Il n’y a pas d’emplois sur une planète morte ». Cela a été le point de départ d’un plan d’action sur la revendication d’une « transition juste » qui prenne en compte l’impact sur l’emploi d’une transition vers une économie bas carbone.

Lire la suite

La RSE au service de l’insertion, une affaire de DRH  !

La RSE au service de l’insertion, une affaire de DRH  !

Par Bertrand Martinot, Directeur du Conseil en Formation Professionnelle et Développement des Compétences, SIACI Saint-Honoré

Dans un contexte où un trop - plein de communication sur la RSE risque de la rendre illisible, voire suspecte, aux yeux de nos concitoyens, il est urgent de revenir au concret. De ce point de vue, les actions RSE en matière d’insertion sociale et professionnelle sont parmi les plus pertinentes  puisqu’elles visent à réduire l’un des problèmes sociaux majeurs tout en apportant une réponse à l’un des principaux freins à la croissance des entreprises : les difficultés de recrutement. Mais pour que ces actions soient véritablement efficaces, il est indispensable que les entreprises « classiques » parviennent à mieux coopérer avec les entreprises du secteur social en charge des publics en marge du marché du travail. Un beau chantier pour les DRH ! 

Lire la suite

La RSE : cerise sur le gâteau ou charrue avant les bœufs ?

La RSE : cerise sur le gâteau ou charrue avant les bœufs ?

Denis Monneuse, Enseignant-chercheur, directeur du cabinet de conseil « Poil à Gratter 

Les réunions de travail, c’est comme les relations sexuelles : on s’en souvient rarement en détail quelques jours après, mais celles dont on se souvient restent en revanche gravées dans notre mémoire à jamais.

Parmi celles dont je me souviens (les réunions de travail, pas les relations sexuelles !), il y a les cinq suivantes que je voudrais partager avec vous car elles ont contribué à forger mon regard sur la RSE. En deux mots : la RSE devrait être la cerise sur le gâteau, la nouvelle lubie d’une entreprise une fois qu’elle fonctionne parfaitement. Or l’expérience montre que les organisations mettent la charrue avant les bœufs : elles se délectent de responsabilité sociale, voire sociétale, alors qu’elles parviennent à peine à respecter les lois.

Lire la suite

La féminisation de l’Armée de l’Air

La féminisation de l’Armée de l’Air

La RSE, dans sa partie « sociale », c’est aussi la parité Femme/homme, alors regardons de plus près les évolutions d’un secteur d’activité qui nous est souvent étranger, l’Armée. Et plus encore au sein de cette institution républicaine, l’Armée de l’Air… Cet article est le résultat d’une collaboration d’un collectif de femmes militaires et du DRH de l’Armée de l’Air.

Depuis Maryse Bastié, pionnière de l’aéronautique, dont les exploits militaires et sportifs ont tracé la voie de nombreuses femmes dans l’Armée de l’air, la place des aviatrices n’a cessé de s’affirmer, quel que soit leur grade ou leur spécialité. 

Si l’Armée de l’air affiche aujourd’hui le taux de féminisation le plus important des armées, c’est à la fois par la combinaison d’une politique volontariste et d’une tendance naturelle. Alors que cette dynamique se poursuit d’année en année, permettant à un plus grand nombre d’entre elles d’accéder à des postes à responsabilité, un investissement continu reste nécessaire afin de renforcer la mixité au sein de l’Armée de l’air.

Lire la suite

La RSE vue de Côte d’Ivoire

Interview de Souleymane Traore, DRH CFAO RETAIL Côte d’Ivoire

Monsieur Traore, êtes-vous concerné par la RSE dans votre rôle de DRH Ivoirien d’une structure de 800 personnes ?

La RSE a toujours fait partie de mes attributions en tant que DRH, encore plus depuis que je suis à CFAO. D’une manière générale les activités concernant la RSE se sont diversifiées, prenant de plus en plus d’ampleur dans mon activité de DRH. Il faut dire que la RSE occupe une place importante dans la politique des Entreprises en Cote d’Ivoire. Cette situation est liée d’une part à la présence de grandes multinationales dont les entités ivoiriennes sont porteuses des engagements en matière de RSE, mais aussi des entreprises nationales qui ont intégré qu’il s’agit là d’un élément différenciant ou qui sont simplement porteuses de valeurs citoyennes. 

La structure très jeune de la population ivoirienne, de la population active en particulier, leur confère des caractéristiques identiques à ceux des autres pays, particulièrement le besoin de donner du sens au travail. Les entreprises en sont conscientes et multiplient les initiatives dans ce sens.

Pouvez-vous donner des exemples ?

Dans ma fonction de DRH, je suis en charge de décliner la politique RSE de ma compagnie qui s’articule autour de la santé, l’éduction et l’environnement. Des actions sont menées dans chacun de ces domaines, nous avons ainsi réhabilité une école maternelle, nous faisons des dons aux orphelinats, nous organisons des arbres de Noël, nous organisons le traitement des déchets et soutenons l’activité des petits producteurs et des femmes. L’aide à l’insertion professionnelle des jeunes constitue un axe important de notre programme RSE. Si les principales orientations de la RSE sont définies par le groupe, l’initiative et l’opportunité des actions à mener sont appréciées au niveau de notre filiale.

A titre personnel, les activités RSE ont toujours constitué une part de mes activités en RH, j’ai travaillé sur de grands programmes de lutte contre le VIH au plus fort de la lutte contre cette maladie, l’aide à la scolarisation, la pratique du sport…, dans les différentes entreprises où j’ai exercé.

Vos dirigeants vous donnent-ils des objectifs en ce sens ?

Oui clairement, les actions en matière de RSE, sont suivies et constituent un élément important de la marque employeur ; à ce titre des objectifs sont assignés et suivis à travers les évaluations annuelles qui ont déjà comporté des objectifs spécifiques sur la RSE. Au-delà des objectifs des dirigeants, c’est la nécessité pour le DRH d’intégrer la RSE comme un facteur créateur de valeurs, donc complémentaire de sa mission. Il se doit de se l’approprier et d’en faire un axe de progrès pour son organisation mais aussi et surtout pour sa fonction.

La fonction RSE appartient-elle au périmètre RH ?

Oui tout à fait, mais il convient pour le DRH de savoir la partager avec les autres membres du CODIR, les transformant ainsi en acteurs de cette fonction, qui sait procurer un réel sentiment d’utilité et qui est source de satisfaction personnelle.

Vous possédez un siège à l’étranger, devez vous reporter sur la RSE au siège ?

Effectivement, au niveau de CFAO nous avons des reporting qui permettent de suivre la contribution des différentes filiales. Cependant, l’intranet interne permet également à chacune des filiales de faire connaitre les actions qu’elle mène en matière de RSE. La communication est dynamique et le partage permanent pour promouvoir les pratiques inspirantes.

Et votre avis personnel sur l’évolution de la RSE en entreprise et dans la sphère RH …

De mon point de vue, la RSE apporte une dimension supplémentaire à la sphère RH. Le collaborateur est pris en compte dans sa performance individuelle, il se sent par la RSE appartenir à une organisation qui va au-delà de son cœur de métier pour apporter sa contribution à l’amélioration de la vie communautaire. Cela donne du sens en termes de contribution individuelle mais surtout collective, toute chose qui est créatrice de cohésion et de dynamique d’équipe qui sont indispensables pour la performance de l’organisation et l’épanouissement des collaborateurs.

  • MagRH1
  • MagRH2
  • MagRH3
  • MagRH4
  • MagRH5
  • MAgRH6
  • MagRH7
  • MAgRH7b
  • MagRH8
  • MagRH9LT
  • MagRH10
  • MagRH11
  • MagRH12

Mots-clés: RSE, MagRH8

Les articles relatifs à la prospective et à l'avenir des RH