Former ou Déformer ?

La loi avenir professionnel ...

La loi avenir professionnel ...

Sophie PELICIER-LOEVENBRUCK, avocat associé, cabinet FROMONT BRIENS

La réforme de la formation professionnelle issue de la loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » met en exergue qu’en réalité l’obligation de formation qui incombe à toute entreprise employant des salariés sur le territoire français a un double objet. 

L’obligation de tout employeur de contribuer au financement de la formation professionnelle de tous les actifs au travers de la nouvelle contribution au financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage (CUFPA)

1er objet : il s’agit d’une obligation financière qui se traduit par le versement en pratique de deux contributions respectivement dédiées à la formation dite continue d’une part et à l’apprentissage d’autre part (à raison de : 0,55 % et 1% de la masse salariale brute pour les entreprises de moins et de 11 salariés et plus pour la première et de 0,68% de la MSB pour la seconde). 

Lire la suite

Formation tout au long de la vie : redonnons le pouvoir aux collaborateurs !

Formation tout au long de la vie : redonnons le pouvoir aux collaborateurs !

 

On le sait : le monde du travail est en évolution constante. La révolution technologique entraîne de nombreux bouleversements sur les processus métiers et une mutation des besoins en compétences. Aujourd’hui, la durée de vie d’une compétence en entreprise est estimée à cinq ans et d’ici quelques années, plus d’un tiers des compétences de base qui seront souhaitées dans la plupart des professions ne sont pas encore considérées comme essentielles aujourd’hui. Ainsi, l’apport du digital transforme la formation, mais il faut aussi prendre en compte l’évolution même des collaborateurs dans leur façon d’appréhender le développement de leurs compétences, et dans leurs manières d’apprendre et de se former. 

Lire la suite

Le Digital Learning : révolution ou exhumation pédagogique ?

Le Digital Learning : révolution ou exhumation pédagogique ?

 

Beaucoup présentent aujourd’hui le Digital Learning et plus largement les EdTech comme des domaines porteurs d’innovations voire d’une révolution à la fois technique et pédagogique. Outre le fait que le terme « innovation » soit désormais éculé, tant chacun est tenté d’en faire un usage immodéré voire inapproprié le vidant de son sens premier, il ne semble pas, dans les faits, qu’une révolution soit en cours.

En effet, des plateformes permettant de concevoir et de diffuser des dispositifs de formation en ligne (FOAD) ou des applications dédiées à des apprentissages ciblés existent depuis plus de quinze ans. Les plus récentes d’entre elles, certes dotées de nouvelles fonctionnalités intéressantes (notamment audiovisuelles), proposent toutefois des dispositifs généralement instructionnistes centrés sur un ou quelques « sachants » s’adressant à des « apprenants » passifs. De ce point de vue, et cela quelle que soit la pertinence de l’outil technique, on se contente souvent de reproduire ce qui se passe dans une classe, un amphithéâtre ou une salle de formation mais en changeant d’échelle : de quelques dizaines voire centaines d’apprenants on passe à plusieurs dizaine de milliers sans que le risque de la « solitude du e-learner » soit toutefois réellement considéré.

Lire la suite

Le nouveau rôle de l’entreprise dans la formation aux gestes qui sauvent

Le nouveau rôle de l’entreprise dans la formation aux gestes qui sauvent

Au préalable, un constat : la France fait partie des mauvais élèves de l’Europe dans le domaine de la formation de la population aux premiers secours. En effet, à peine 20% des Français sont formés alors que 90% des Norvégiens le sont. Cette trop modeste politique de formation a une incidence directe sur le taux de survie en cas d’arrêt cardiaque qui s’élève à 5% dans l’hexagone contre 40% en Norvège.  

Lire la suite

Une Business School ancrée dans son territoire et tournée vers l'international

 
Entretien avec Jordane Pedron, Directeur de l’Executive Education de Rennes School of Business, nous en dit plus sur le positionnement de l’école et de son Executive Education dans le paysage de la formation continue.

Sur le marché de la formation et plus particulièrement de l’Executive Education, quelle est la position de Rennes SB ? Quelle est votre ambition ? 

Ces 10 dernières années, la formation initiale et sa dimension internationale ont pris une part importante de notre activité car nécessaire à l’ancrage de notre établissement parmi les meilleurs Business Schools françaises et internationales. Aujourd’hui, dans le cadre de notre nouveau plan stratégique, notre ambition est de reconnecter l’Executive Education avec l’expertise académique de nos professeurs et placer notre formation continue au cœur de notre écosystème. L’idée est donc de proposer une offre travaillée en collaboration avec les entreprises bretonnes, nationales et internationales afin de les aider à relever les nouveaux défis auxquels elles font face au quotidien : globalisation, digitalisation, RSE etc...  et ce dans leur champs d’activité, agro(i)-business par exemple, ou sur des fonctions clé : la Supply Chain pour certains...  

Aujourd’hui, les cadres sont amenés à se former tout au long de leur vie. Comment les accompagnez-vous à ce niveau ? Que proposez-vous également aux entreprises dans ce cadre ?

Nous avons 3 grands types d’offres :

  • Des formations inter-entreprises courtes : nous proposons une offre classique sur les thématiques « basiques » du management (finance, RH …) avec des formats adaptés (blended-learning, à distance ou en ligne), mais nous travaillons également au développement d’une offre connectée avec nos centres d’expertise en agro(i)-business, en Supply Chain, en IA et en complexité qui sera disponible d’ici à la fin de l’année;
  • Des formations intra-entreprise pour accompagner des entreprises sur leurs besoins spécifiques. Dans ce cadre et à titre d’exemple, nous avons accompagné par la formation la transformation de la supply chain d’une entreprise pharmaceutique internationale sur 4 ans et deux continents. Nous accompagnons aussi les middle managers et top managers de nos belles entreprises bretonnes au renforcement de leurs compétences sur des domaines aussi variés que le leadership, l’analyse financière, l’international etc… ;
  • Des formations diplômantes avec un EMBA classé parmi le top 100 au monde par le Financial Times. Ce programme de 18 mois, enseigné en anglais, est singulier dans le paysage de la formation continue en France. Avec 95% de professeurs internationaux et la promesse d’un environnement multiculturel en classe, nous accueillons les professionnels en activité souhaitant internationaliser leur parcours et/ou accélérer leur carrière.  La prochaine rentrée est, d’ailleurs, prévue pour le 4 novembre prochain.  Par ailleurs, nous développons un programme de premier ordre diplômant BADGE – responsable de Centre de profit pour renforcer les compétences des middle managers et les aider à  décliner une stratégie, piloter un projet, animer une équipe et donner de la valeur ajoutée à la performance. 

Comment vous distinguez-vous sur ce marché très concurrentiel aussi bien sur le plan national qu’international ?

Notre volonté est d’accompagner les talents et de les aider à sortir du cadre en misant sur une formation originale tant sur la pédagogie que sur l’offre, une excellence académique avec des professeurs de haut niveau connectés aux problématiques des entreprises et un réseau d’Alumni dynamique.  Nous proposons également un accompagnement des entreprises en les aidant à formaliser leur besoin en formation. A l’international, nous travaillons avec nos partenaires universitaires étrangers au développement d’une offre de formation en direction des cadres du monde entier sur des sujets de pointe, notamment sur l’intelligence artificielle avec le groupe INSOFE, un des acteurs majeurs de la formation en Inde sur le sujet. 

Vos enjeux et perspectives ?

Renforcer notre ancrage territorial, nous distinguer au national, et conquérir l’international, avec une offre à la pointe des attentes des entreprises. 


Les articles relatifs à la formation