Former ou Déformer ?

Le co-apprentissage n’a pas encore vraiment profité de la transformation digitale

Le co-apprentissage n’a pas encore vraiment profité de la transformation digitale

L’apprentissage entre pairs (peer-to-peer learning, social learning) est une pédagogie beaucoup plus efficace que la formation traditionnelle pour deux raisons principales : 

  1. La formation est souvent vécue comme un processus vertical, avec un professionnel extérieur détenteur d’un savoir. Les adultes plus que les jeunes vivent mal cette position d’apprenant en face d’un sachant.
  2. Nous savons que dans un environnement VUCA, les solutions aux défis que doivent relever les entreprises viennent plus de la créativité et de l’intelligence collective que des procédures ou des règles bien apprises.

Lire la suite

Ingénierie de formation et dispositifs hybrides : réussir sa transformation digitale

Ingénierie de formation et dispositifs hybrides : réussir sa transformation digitale

Aujourd’hui dans le monde de la formation, nous assistons à une transformation des dispositifs de formation traditionnels vers de nouveaux dispositifs « hybrides » intégrant de nouvelles dimensions innovantes et mêlant à la fois les modes présentiels et distanciels. 

Au sein des entreprises, pour que ces dispositifs « hybrides » soient réellement efficients et opérationnels, certains points sont essentiels. 

Lire la suite

Organisation apprenante et transformation numérique

Organisation apprenante et transformation numérique

éric mellet et denis cristol

L’organisation apprenante au regard du numérique

L’association SOL France  s’intéresse aux apprentissages organisationnels. Pourquoi et comment les organisations apprennent ? SOL France a engagé une recherche-action pour actualiser les apports fondamentaux de Peter Senge qui avait initié la création de l’association. Dans les années 90 Peter Senge professeur au MIT rédigeait un best-seller international " La cinquième discipline " . Dans ce livre, il montrait comment 5 disciplines façonnaient le devenir apprenant d’une organisation :

  • La vision
  • L’apprenance en équipe
  • La pensée systémique
  • Les modèles mentaux
  • La maîtrise personnelle

Mais entre les années 90 et aujourd’hui l’informatique n’avait pas une telle place. Le numérique s’est transformé d’outil en contexte. Le numérique est omniprésent. Si certains éditeurs de logiciels surjouent le pouvoir de leurs produits de transformer les organisations, SOL France a décidé d’en avoir le cœur net et d’explorer la réalité des pratiques. Pour cela une recherche a été initiée. Le design de celle-ci s’appuie sur les principes de l’organisation apprenante. C’est ainsi qu’un " chercheur-collectif " d’une trentaine de participants s’est créé et organisé pour étudier et rendre compte de leur impact dans la transformation des organisations. La digitalisation à ce titre en est sûrement l’un des facteurs majeurs dans ce que l’on observe aujourd’hui comme changements  d’organisations, de métiers et de pratiques.

Lire la suite

Pourquoi réactiver le Blended Learning dans une société digitalisée ?

Pourquoi réactiver le Blended Learning dans une société digitalisée ?

Pourquoi réactiver le Blended Learning dans une société digitalisée ? ou la prise en compte de la dimension sectorielle

L’apprentissage au sens propre du terme ne cesse d’évoluer depuis la nuit des temps. Notre siècle en est la preuve parfaite avec depuis une cinquantaine d’années des moments assez disruptifs avec l’arrivée dans les années 90 du e-learning, puis vers les années 2010 du Social Learning sous différentes formes. Mais n’oublions pas qu’au-delà des modalités, des fonctionnalités qu’offre la technologie, ce sont également les apprenants qui ont changé. Ils veulent comme vous et moi tout, tout de suite, avec un alignement au besoin au plus près, où ils veulent et sur tout support (ATAWADAC).

Lire la suite

Docendi : Comment développer des compétences durables à l’ère du digital ?

Le continuum pédagogique docendi renforce le transfert des acquis et la mise en œuvre des engagements. Le parcours, qui mixe présentiel et accompagnement digital, se complète d’un outil de mesure d’impact pour démontrer son efficacité dans le développement des soft skills. Décryptage d’Anne Ambrosini, directrice pédagogie et développement 

Former c’est bien, développer les compétences c’est mieux !

Poussé positivement par la nécessité de mesurer la montée en compétences (cadre légal, demande des clients, volonté de passer du « c’est fait de » … à « cela permet de » … et de mesurer l’efficience des parcours de formation), docendi complète sa formule blended d’un questionnaire à froid permettant la mesure d’impact. Un questionnaire en ligne adressé aux collaborateurs 2 mois après la formation présentielle permet en 2 minutes et 6 étapes de mesurer les compétences mises en œuvre et la performance opérationnelle. Les questions s’appuient sur les engagements pris lors de la formation pour identifier les leviers qui ont facilité leur mise en œuvre. Le rapport sous forme d’infographie envoyé aux commanditaires, Responsable Formation ou Responsable Développement des Compétences est l’occasion de converser avec le client sur les actions de suivi ou les actions correctives à mettre en place. Cette approche est résolument tournée vers le développement durable des compétences. 

Actionner les leviers pertinents pour apprendre durablement

Pour docendi, il ne s’agit plus en 2019 de se demander
« comment on forme » mais « comment les participants apprennent », et de proposer ce dont ils ont besoin pour que cet apprentissage se transforme en compétence et fasse la différence sur le terrain. On l’a dit et répété, la forma-tion n’est pas un événement mais un processus : préparation, formation, accompagnement en composent les leviers. Sans ces leviers, seulement 15% des participants transfèrent les acquis de la formation en situation de travail.
Avec leviers, 85 % des participants tenteront et réussiront à appliquer durablement sur le terrain. De plus, si les participants savent que le parcours de formation comporte un dispositif d’évaluation, ils s’investissement dans la formation avec plus d’implication. Ces leviers font partie intégrante de la formule pédagogique docendi.

E.start docendi : 85% de participants engagés !

La formule pédagogique docendi intègre déjà les leviers d’engagement amont de façon efficiente puisque 85 % des participants réalisent l’e.start docendi.
Ils se présentent donc en formation présentielle avec le projet d’apprendre grâce à :

• un programme bien identifié (pyramide des compétences),
• des attentes formulées (qui pourront être précisées avec l’animateur pour les rendre plus SMART)1,
• une première idée des contenus qui seront abordés (training game),
• une projection de situation professionnelle à développer sur laquelle ils ont déjà commencé à réfléchir individuellement (vidéo pédagogique),
• une autoévaluation de leur compétences (ou sentiment de compétence) sur le référentiel de compétences (échelle à 7 niveaux).

Le Référentiel de Compétences docendi : un ingrédient clé de la montée en compétences.

Les programmes proposés, en intra comme en inter-entreprises, déclinent des comportements observables en situation de formation et transférables sur le terrain. C’est un facteur clé de succès dans la réponse donnée aux demandes clients pour faire grandir les compétences visées et atteindre les objectifs de performance. Avant le présentiel avec l’e.start, pendant avec l’appli docendi lors des séquences de validations des compétences, après la formation en salle avec l’e.coach, le participant est invité régulièrement à se questionner sur ce qu’il a appris et à renforcer sa confiance à le mettre en œuvre sur son poste de travail. 

Une appli mobile pour accompagner la montée en compétences au quotidien.

Outil clé du développement des compétences, le référentiel de compétences docendi saisit l’opportunité offerte par le digital pour s’inviter dans la salle de formation via une appli mobile. Celle-ci permet aux collaborateurs, accompagnés par l’animateur de la formation, de se repositionner sur une échelle de niveaux afin de réévaluer son sentiment de compétence. Elle lui permet également de lister les actions envisagées tout au long des phases de validation des compétences de la formation. Deux actions seront choisies en fin de formation comme premiers pas réalistes et mesurables : ce sont les engagements pris vis-à-vis de soi-même, renforcés par le partage avec le groupe et l’animateur. Apprentissage entre pairs et psychologie de l’engagement sont des approches à ne pas négliger. Ces quelques minutes de partage au moment de la clôture de la formation en salle sont aussi riches d’enseignements pour l’animateur que pour les participants et inspirantes pour se lancer dans la suite du parcours. C’est également par le partage des engagements et défis à relever avec son manager que l’appli trouvera sa valeur d’usage, créant un écosystème favorable au développe-ment durable des compétences.

Les défis à relever pour garder une longueur d’avance !

L’animateur a un rôle clé pour mobiliser les différents leviers et modalités du dispositif en leur donnant du sens et en alternant des moments digitaux quand, cela crée de la valeur et les moments « low tech » favorables à l’attention indispensable à un bon apprentissage. C’est le défi que relève au quotidien docendi en animant son réseau de formateurs et en le faisant monter en compétences grâce à des Learning Labs et partages de pratiques réguliers.
Outil phare de son dispositif blended learning, le Référentiel de Compétences associé à chaque formation docendi peut être utilisé pour valider et pourquoi pas certifier les compétences développées en mobilisant les acteurs pertinents : collaborateur formé, manager, pairs ou tuteur par exemple. Il est accessible via l’appli mobile docendi pour une expérience apprenant plus engageante. Un nouveau « compagnon de formation » et de développement de vos compétences est désormais dans votre poche ou dans votre sac à main !

*1 Spécifique, Mesurable, Accepté, Réaliste, Temporel

Les articles relatifs à la formation