Former ou Déformer ?

Prototyper l’Avenir ensemble? C’est possible!

Prototyper l’Avenir ensemble? C’est possible!

L’éducation est l’affaire de tous.

L’éducation est aussi un champ d’expérimentation prospectif permanent, pour comprendre ensemble dès aujourd’hui les missions qui nous attendent demain..

Comment appréhender le mieux possible les besoins à venir en matière d’éducation? Sans doute en faisant appel à l’une des ressources qui nous définit en tant qu’espèce, l’imagination.

Lire la suite

Quand les salariés retrouvent leur mission première grâce à la formation…

Quand les salariés retrouvent leur mission première grâce à la formation…

Pascaline Hazart

Lorsque vous présentez votre mission, vous dites "que vous œuvrez à la transformation culturelle des collaborateurs et collaboratrices de Center Parcs", c’est un grand mot, non ?

Oui, le mot est lâché. Nous avons 26 parcs en Europe et lorsqu’on s’intéresse aux motivations de nos clients où qu’ils se trouvent, ils veulent passer un moment privilégié pour faire un break en famille, (famille au sens large), s’amuser, resserrer les liens entre eux et, finalement, retrouver de l’énergie positive. Or, au fil du temps, en cinquante ans d’existence, nous nous sommes peut-être éloignés de ce qui était notre ADN.

Lire la suite

46e colloque de la Formation Continue à l'Université

46e colloque de la Formation Continue à l'Université

La loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel est promulguée depuis septembre 2018, les principaux décrets d’application sont entrés en vigueur et comme tous les acteurs du champ de la Formation Professionnelle, les universités sont confrontées à une obligation de bouleversements d’ampleur. Saisir les opportunités de la loi, profiter de la liberté d’agir pour positionner nos universités sur les différents marchés de la formation professionnelle est un enjeu stratégique majeur. Le 46e colloque du réseau FCU, réuni à Nice, a été l’occasion de débattre et d’échanger sur la notion de performance de la formation professionnelle.

Retour sur quelques temps forts

Lire la suite

La loi avenir professionnel ...

La loi avenir professionnel ...

Sophie PELICIER-LOEVENBRUCK, avocat associé, cabinet FROMONT BRIENS

La réforme de la formation professionnelle issue de la loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » met en exergue qu’en réalité l’obligation de formation qui incombe à toute entreprise employant des salariés sur le territoire français a un double objet. 

L’obligation de tout employeur de contribuer au financement de la formation professionnelle de tous les actifs au travers de la nouvelle contribution au financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage (CUFPA)

1er objet : il s’agit d’une obligation financière qui se traduit par le versement en pratique de deux contributions respectivement dédiées à la formation dite continue d’une part et à l’apprentissage d’autre part (à raison de : 0,55 % et 1% de la masse salariale brute pour les entreprises de moins et de 11 salariés et plus pour la première et de 0,68% de la MSB pour la seconde). 

Lire la suite

Formation tout au long de la vie : redonnons le pouvoir aux collaborateurs !

 

On le sait : le monde du travail est en évolution constante. La révolution technologique entraîne de nombreux bouleversements sur les processus métiers et une mutation des besoins en compétences. Aujourd’hui, la durée de vie d’une compétence en entreprise est estimée à cinq ans et d’ici quelques années, plus d’un tiers des compétences de base qui seront souhaitées dans la plupart des professions ne sont pas encore considérées comme essentielles aujourd’hui. Ainsi, l’apport du digital transforme la formation, mais il faut aussi prendre en compte l’évolution même des collaborateurs dans leur façon d’appréhender le développement de leurs compétences, et dans leurs manières d’apprendre et de se former. 

Plus accessibles, plus collaboratifs, plus personnalisés : les apprenants sont à la recherche de processus différents mais surtout efficaces. En matière de développement des compétences, les salariés apparaissent ainsi plus ouverts que leurs DRH aux dispositifs ATAWAD (« any time, anywhere, any device »). Dans l’étude CEGOS 2018 “transformation compétences et learning” on voit en effet que lorsqu’on demande “quels seraient les moyens les plus efficaces pour développer les compétences ?”, les salariés répondent pour 47% d’entre eux : “avoir accès à des documents, vidéos ou des modules en ligne” alors que seulement 32% des RH interviewés choisissent cette réponse.  

Face à l’évolution de ces besoins et des compétences en entreprise, le Lifelong Learning (c’est-à-dire la formation tout au long de sa vie) est devenue indispensable pour pouvoir s’adapter aux nécessités du monde du travail, et les modèles pédagogiques doivent intégrer ces nouveautés avec des formats différenciants.

« Il faut actualiser son savoir en permanence pour ne pas être dépassé, […] pour conserver ce « temps d’avance » et ne pas perdre cet avantage compétitif sur le marché du travail. »

Stéphanie Pfeiffer,
Lifelong Learning Manager d’HEC Alumni.

Le Lifelong Learning est enclin à devenir la norme puisque nous nous formons déjà tous au quotidien sans même s’en rendre compte (avec les réseaux sociaux, les vidéos YouTube, etc.). Le Lifelong Learning, c’est donc aussi utiliser des formats moins institutionnels pour servir une finalité de formation : un procédé novateur que se doit de pousser l’entreprise en interne pour rendre l’apprentissage plus ludique, et adapté à chacun. En ouvrant la formation à des contenus externes en complément d’une formation présentielle ou blended, l’entreprise permet de s’adapter au temps disponible de l’apprenant, et encourage le collaborateur à être dans une démarche de découverte et de prise en main de sa formation. Seulement quelques minutes de libre ? Regardez un TED talk sur YouTube. Quelques jours devant vous pour intégrer une compétence plus approfondie ? Choisissez un MOOC et c’est parti !

Pour les entreprises, quelles opportunités ?

Cette révolution dans la façon d’apprendre dépasse les frontières de la vie personnelle. Elle bouleverse aussi la façon dont les entreprises doivent accompagner le développement des collaborateurs tout au long de leur carrière. Pour les organisations, c’est une vraie opportunité car les collaborateurs ont déjà intériorisé ces comportements inconscients dans leur quotidien. Il est alors plus facile de les encourager à se former un peu chaque jour, avec des formats qui leur sont familiers et semblent moins rigides. Si redonner le pouvoir aux apprenants avec de nouveaux formats est un réel challenge, c’est aussi un levier d’engagement des équipes : en accompagnant les collaborateurs dans leur montée en compétence, et en redonnant le l’autonomie grâce à une ouverture sur l’externe, l’entreprise prend la responsabilité de les former d’une manière différente. 

Le rôle de l’entreprise devient alors aussi celui d’accompagnateur et de guide dans la recherche de contenu de formation pertinents. C’est donc un véritable changement dans la façon d’appréhender le développement des compétences, en laissant une place plus importante à l’autonomie et la volonté du salarié, et donc à la place du self-learning en entreprise.

  

 

 

        

Mots-clés: FORMATiON, APPRENTISSAGE, COMPETENCES

Les articles relatifs à la formation