Former ou Déformer ?

Les environnements d’apprentissage à l’heure de l’entreprise X.0

Les environnements d’apprentissage à l’heure de l’entreprise X.0

Si dans le milieu des ressources humaines les compétences requises se polarisent fortement aujourd’hui entre des « hard » et « soft skills », notamment avec l’arrivée de l’intelligence artificielle, cette polarité implique surtout un développement d’excellence du capital humain au sein des entreprises. Pour ce faire, le secteur de la formation est invité à se transformer et à embarquer la technologie au centre de l’expérience de l’apprenant. L’enjeu : stimuler nos compétences cognitives, nous confronter aux meilleurs scenarios d’apprentissage, séduire les talents. Parler ainsi de la formation de demain, c’est savoir créer les environnements homme-machine (ou « IHM » pour Interfaces Homme-Machine, voire « ICM » pour Interfaces Cerveau-Machine) capables de préparer les salariés aux avancées technologiques et au virage X.0 pris par les entreprises. Nouvelles compétences, « growth mindset » et agilité vis-à-vis des environnements de travail toujours plus complexes : autant de gages pour booster la performance et soutenir la transformation des entités. Retour sur les transformations qui s’opèrent dans le monde de la formation.

Lire la suite

Le nouveau rôle de l’entreprise dans la formation aux gestes qui sauvent

Le nouveau rôle de l’entreprise dans la formation aux gestes qui sauvent

Au préalable, un constat : la France fait partie des mauvais élèves de l’Europe dans le domaine de la formation de la population aux premiers secours. En effet, à peine 20% des Français sont formés alors que 90% des Norvégiens le sont. Cette trop modeste politique de formation a une incidence directe sur le taux de survie en cas d’arrêt cardiaque qui s’élève à 5% dans l’hexagone contre 40% en Norvège.  

Lire la suite

Valoriser les compétences pour maîtriser le changement

Valoriser les compétences pour maîtriser le changement

Parce que la fonction RH traverse toutes les strates et toutes les business unit de l’entreprise, Aix-Marseille Université améliore et optimise son offre de formation en permanence. Rencontre avec Ariel Mendez, Professeure de Sciences de gestion et du management et responsable de la mention GRH et Christophe Baret, Professeur de Sciences de gestion et du management et Directeur du département Management, Culture et Territoires (MCT) au sein de la Faculté d’économie et de gestion à Aix-Marseille Université.

Lire la suite

L'IA au service de l'éducation ...

L'IA au service de l'éducation ...

L’émergence de l’Intelligence Artificielle modifie profondément les compétences exigées par les entreprises. Les business school doivent adapter le contenu des enseignements et la manière même d’enseigner. Eclairage avec Renaud Champion, Directeur des Nouvelles Intelligences et de l’Institut AIM (Artificial Intelligence in Management) emlyon business school.

L’IA au service des nouveaux besoins des individus
et des entreprises


Réinventer l’éducation par l’Intelligence Artificielle (IA) n’est pas une idée neuve : sans remonter très loin, un blog américain spécialisé sur l’enseignement supérieur listait déjà en 2012 les 10 révolutions éducatives induites par l’IA. Sauf que la personnalisation de l’enseignement et l’automatisation de la notation étaient encore de l’ordre de la prospective.

Il est temps de penser au présent, alors que le machine learning, l’analyse de données ou les assistants virtuels font leur apparition concrète dans les processus pédagogiques. Aux Etats-Unis, le professeur Ashok Goel a développé un assistant virtuel capable de répondre aux questions des étudiants. Son nom : Jill Watson (élémentaire, ou presque !). emlyon business school développe de son côté, dans le cadre d’un partenariat mondial signé avec IBM en janvier 2018, un assistant d’employabilité, fondé sur le Big Data : un futur « GPS des compétences », une plateforme pour anticiper les tendances en matière d’emplois et proposer de nouveaux modèles de formations et d’accompagnements.

On pourrait multiplier les exemples. Ce qui est sûr, c’est que l’IA a déjà trois conséquences : elle modifie à moyen terme les compétences exigées par les entreprises. Elle modifie le contenu des enseignements. Elle bouleverse de plus en plus la manière même d’enseigner. 

Lire la suite

Le décodeur de l'offre de formation en apprentissage des Universités

Recruter un collaborateur en provenance d’un CFA permet aux entreprises de diversifier leur recrutement et d’avoir des apprentis motivés et compétents. Le point avec Danielle Sionneau, Directrice du CFA Epure Méditerranée.

Quelques mots pour nous présenter votre CFA.

Créé en 1993, le CFA Epure Méditerranée est le CFA des Universités de la région PACA. C’est le fruit d’une collaboration entre les Universités et l’Union Patronale Régionale dans le but de développer l’apprentissage dans les Universités à travers une association.

Aujourd’hui, nous sommes l’un des 5 plus grands CFA de l’Enseignement Supérieur en France.

Nous comptons parmi nous, les Universités d’Aix-Marseille, Nice, Toulon, Avignon, l’Ecole Centrale de Marseille, l’Institut National des Sciences Techniques et Nucléaires et Sciences Po Aix. 

Nos apprentis sont motivés et compétents et une véritable pédagogie de l’alternance est déployée dans les Universités. La qualité de notre offre incite les entreprises à revenir nous voir chaque année pour trouver des collaborateurs hors pair.

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos formations ?

Nous avons un positionnement interprofessionnel et interuniversitaire. Nous proposons différentes formations dans divers domaines aussi bien scientifiques et techniques que dans les domaines du management et de commerce.

Nous offrons des formations DUT, des licences professionnelles, des masters et des diplômes d’ingénieur qui sont tous délivrés par les Universités et les Ecoles d’Ingénieur.

Ainsi, nous permettons aux entreprises de la région d’avoir accès à une offre très large, et ce, à tous les niveaux et dans tous les domaines. Le but étant de leur permettre de trouver les collaborateurs dont ils ont besoin dans leur gestion prévisionnelle des compétences.

Le contrat d’apprentissage à l’Université se présente comme une véritable solution d’intégration en entreprise. Qu’en est-il ?

En effet, c’est une solution gagnante pour tous les acteurs L’apprenti apprend un travail tout en étant rémunéré, l’entreprise reçoit un jeune compétent qu’elle contribue à former tandis que l’Université démontre les débouchés de ses diplômes.

Par exemple, le DUT en apprentissage représente pour un jeune un moyen d’apprendre dans l’entreprise et d’avoir une application pratique directement tout en acquérant des bases solides pour son futur métier. De plus, il y a une transmission intergénérationnelle entre les apprentis et le maître d’apprentissage qui leur fait part de son expérience et leur montre comment se projeter dans leur métier. En parallèle nous notons 80 % d’insertion à la sortie des licences pro et 100 % d’embauche pour les masters et les ingénieurs.

Toutefois, tous les diplômes ne sont pas systématiquement ouverts en contrat d’apprentissage. Nous ouvrons en apprentissage des diplômes sur lesquelles il y a une forte demande des entreprises et veillons bien à en déterminer les débouchés.

Qu’est ce qui fait votre force ?

D’abord, le diplôme de l’Université qui est très attractif pour les jeunes. De nombreux CFA proposent d’excellentes formations mais qui ne sont pas reconnues au même titre qu’un diplôme de l’Enseignement Supérieur.

Ensuite, la qualité d’accompagnement des apprentis par les équipes pédagogiques de l’Université. Nous avons, dans la formation, des tuteurs universitaires qui proposent aux jeunes un coaching pour mener l’apprenti à sa réussite.

De plus, l’équipe du CFA apporte le soutien juridique et logistique nécessaire aux apprentis et aux formations universitaires.

Enfin, nous sommes très engagés dans l’avenir des jeunes. Nous mettons tous les dispositifs et toute l’énergie possible au service de leur réussite.

Actuellement, nous développons de nouveaux services pour faciliter l’apprentissage et aider les employeurs à  trouver les bons candidats.


Les articles relatifs à la formation