Former ou Déformer ?

Le compromis au cœur de la transformation digitale learning

Le compromis au cœur de la transformation digitale learning

L’opposition a souvent été le maitre mot ces dernières années sur le marché du digital learning. Tout le monde a voulu révolutionner le monde de la formation et en devenir le « disrupteur » ! Que ce soit au niveau des modalités : Rapid-Learning vs e-learning, Serious Game vs Mooc, Micro-Learning vs réalité augmentée ou bien au niveau de la réalisation des formations : Présentiel vs Digital, ou encore des plateformes : LMS vs Solution Unifiée. Cependant, prenons un peu de recul et posons-nous cette question : et si la formation résidait plutôt dans le compromis et la capacité de chaque organisation à relier les extrêmes ?

Lire la suite

Adaptive learning : une promesse à tenir

Adaptive learning : une promesse à tenir

Ces dernières années montrent une effervescence autour de l’Adaptive Learning et des technologies centrées sur l’utilisateur (User-centric dans la littérature anglophone). Ce mouvement va de pair avec l’émergence du big data et son usage par des algorithmes d’Intelligence Artificielle. Les articles se succèdent à ce sujet mais finalement, au niveau formation, les expériences réellement mises en place et montrant des résultats restent limitées. Notre propos ici est de comprendre le contexte dans lequel s’inscrit ce mouvement et d’en relater une expérience.

Lire la suite

Le rôle de l'ISQ au coeur du nouveau référentiel national de qualité

Le rôle de l'ISQ au coeur du nouveau référentiel national de qualité

Dans un secteur de la formation en pleine (r)évolution, l’ISQ accélère sa transformation digitale et s’adapte aux évolutions consécutives à la loi «pour la liberté de choisirson avenir professionnel» de septembre 2018. Le décret 2019-565 du 6 juin 2019 expose en détails le contenu du nouveau «Référentiel National de Qualité» (RNQ)auquel seront soumis les prestataires de formation. Objectif ? Obtenir la certification nationale qualité au 1er janvier 2021 !

Lire la suite

Une Business School ancrée dans son territoire et tournée vers l'international

Une Business School ancrée dans son territoire et tournée vers l'international

 
Entretien avec Jordane Pedron, Directeur de l’Executive Education de Rennes School of Business, nous en dit plus sur le positionnement de l’école et de son Executive Education dans le paysage de la formation continue.

Lire la suite

Création d'alliances stratégiques avec les entreprises

Rencontre avec Christophe Yver, Directeur de la Formation Professionnelle et Continue au sein de l’EM Normandie. Dans cet entretien, il nous en dit plus sur la valeur ajoutée de l’offre de formation l’école sur un marché de plus en plus concurrentiel et régit par les réformes.

Quelques mots pour nous présenter l’EM Normandie et son positionnement sur le marché de la formation.

Créée en 1871, l’EM Normandie est l’une des plus anciennes écoles de management françaises. Aujourd’hui, nous sommes implantés sur 5 campus en France et à l’International : Caen, Le Havre, Paris, Dublin et Oxford. L’École est positionnée à la fois sur le marché de la formation initiale et sur celui de la formation continue.

Nous cultivons un réseau très étendu avec plus de 18 500 membres dans l’association des Alumnis répartis dans le monde entier et plus de 200 universités partenaires de l’École en France et à l’international.

Au niveau de la formation continue, nous proposons des offres en inter et intra-entreprise sur les campus de Caen, du Havre et de Paris. Nos produits intra sont co-construits avec les entreprises afin de proposer le modèle qui leur convient le mieux. Le produit phare en inter est le Programme Grande Ecole, délivré, en présentiel ou en E-learning. Sur ce format, l’École a été pionnière en proposant la possibilité de suivre l’ensemble du programme Grande Ecole à distance ou bien de choisir l’un des 6 blocs de compétences indépendamment selon les besoins.

Avec plus de 800 apprentis chaque année, l’EM Normandie est également la référence des écoles de management sur le segment de l’alternance.

En parallèle, nous avons deux instituts :

  • L’IPER, expert dans le domaine de la formation professionnelle maritime et portuaire en France et à l’International.
  • L’InsIDE, institut de l’entrepreneuriat qui délivre des formations sur cette thématique comme le lancement et le développement d’une startup. Il développe aussi une offre d’incubation pour les étudiants qui veulent créer leur entreprise. Le parcours complet d’accompagnement est proposé en complément des formations classiques.

Quelles sont les principales tendances qui marquent le marché de la formation continue et comment y répondez-vous ? 

Les tendances du marché sont indiscutablement influencées par la réforme de la formation professionnelle qui élargit les droits et permet un accompagnement plus adapté des stagiaires. Dorénavant, la façon de penser, de délivrer et d’évaluer les actions de formation va évoluer. Les organismes vont devoir innover pour exister sur un marché très concurrentiel.  

A l’EM Normandie nous avons entamé de grands chantiers, notamment sur la partie certification, et plus particulièrement sur la modularisation de nos programmes en blocs de compétences. Nous avons mené cette réflexion à la fois sur nos offres longues (en un ou 2 ans avec le Programme Grande École) mais également sur nos offres courtes. À ce niveau, un vrai travail d’ingénierie pédagogique est mobilisé à l’échelle de l’EM Normandie afin que les formations proposées soient en parfaite harmonie avec les besoins des entreprises, tant sur le plan des compétences que de l’optimisation du financement.

En ce qui concerne la qualité, le dernier audit DataDock a démontré une conformité de notre offre à 97% par rapport aux standards. Nous sommes désormais engagés dans une démarche de certification unique avec un organisme certificateur. À ce titre, nous disposons d’un service qualité interne afin de nous structurer et répondre aux exigences du référentiel national.

Aujourd’hui, la fédération des équipes pédagogiques et administratives se présente comme un axe fort pour mettre en place des formations pertinentes. Qu’en est-il ?

L’originalité de l’équipe pédagogique à l’EM Normandie est de marier formation continue et entrepreneuriat. Concrètement, nous avons créé un comité d’ingénierie pédagogique au sein duquel des parties administratives et enseignantes sont mobilisées dans le cadre des formations proposées. À titre d’exemple, lorsque nous intervenons en intra-entreprise, nous nous positionnons comme un organisme de formation externalisé au service de celles-ci. Nous les accompagnons dans une vraie relation partenariale. Ensemble, nous co-construisons et intégrons les services RH dans la réflexion du programme pour répondre au mieux aux besoins de notre partenaire et proposer la formation la plus appropriée.

Les soft skills occupent une place de plus en plus importante dans le monde professionnel. Comment intégrez-vous ce volet dans vos formations ?

Nous avons fait le choix d’intégrer ces compétences dans tous nos modules de formation plutôt que de proposer une formation spécifique. En complément, nous travaillons en collaboration avec le Parcours Carrière, le service de l’École dédié à l’insertion professionnelle, qui accompagne les stagiaires dans le cadre de leur mobilité en entreprise. Différents séminaires sont organisés autour de ces thématiques. Enfin, nous organisons des rencontres régulières avec nos anciens stagiaires afin de faire le point sur l’évolution de leur carrière et mesurer l’impact de nos formations

Qu’est-ce qui vous différencie sur un marché très concurrentiel ?

À l’EM Normandie, nous plaçons les alliances stratégiques et la mutualisation des compétences complémentaires au cœur de notre stratégie de développement. 

Dans cette optique, nous avons développé des partenariats nouveaux avec différentes écoles (Ingénieurs, graphisme...). À titre d’exemple, nous formons des ostéopathes équins, ce qui est plutôt original ! La présence internationale de l’École, son profil multi-campus et son corps professoral de haut niveau représentent une vraie opportunité d’acculturation et de progression pour nos stagiaires.

Et pour conclure ?

Le métier se spécialise et tend vers une expertise. Les organismes de formation doivent intégrer les acteurs de l’écosystème (branches professionnelles, collectivités, opérateurs de compétences, entreprise, etc.) dans leurs processus de construction d’action de formation pour être en phase avec les évolutions des métiers et les besoins des territoires.

À l’EM Normandie, nous avons la conviction que l’OF de demain est un partenaire au plus près des entreprises, de son territoire et non plus un simple prestataire de services.


Les articles relatifs à la formation