Former ou Déformer ?

Organismes de formation : cap sur la qualité !

Organismes de formation : cap sur la qualité !

La récente loi portant réforme de la formation professionnelle a sanctuarisé la qualité comme outil de clarification et de professionnalisation d’un marché jusqu’alors relativement hétérogène et fermé. 2020 sera l’année de la mise en conformité à Qualiopi des organismes de formation qui, à partir de 2021, voudront continuer à générer du chiffre d’affaires de financements publics ou mutualisés. Plus globalement, 2020 devrait faire passer un cap à tous les acteurs de la profession qui souhaiteront continuer de proposer une offre de formation utile et performante sur le marché.

Lire la suite

Faire grandir et transformer vos collaborateurs avec la pédagogie Early Maker

Faire grandir et transformer vos collaborateurs avec la pédagogie Early Maker

Thierry Picq, Directeur Early Maker Development d’emlyon business school,
nous présente cette approche innovante et nous explique quelle est sa valeur ajoutée pour les entreprises et les organisations.

Qu’est-ce que signifie votre approche Early Maker ? 

Au travers de cette pédagogie, nous voulons former des individus et accompagner des organisations afin qu’ils deviennent porteurs d’innovations et acteurs du changement. Dans un monde complexe, incertain et hautement technologique, les modes d’apprentissages « top down » de connaissances figées sont devenus obsolètes. Pour faire évoluer nos programmes avec notre approche « Early Maker », nous nous concentrons sur :
• Le renouvellement des contenus : au-delà des disciplines classiques du business, nous nous intéressons aux enjeux sociétaux, aux nouvelles technologies et à leur limite, à la capacité à anticiper et à travailler dans l’incertitude pour développer une posture en adéquation avec le monde actuel ;
• Le processus pédagogique : nous privilégions l’expérience et la mise en situation en misant sur le coaching, le tutorat, le mentoring et des dispositifs qui permettent de recueillir un feedback et de faire un suivi. 

L’idée est de former des personnes qui pourront remettre en cause l’existant en questionnant et observant le monde qui les entoure, mais qui seront aussi capables de passer à l’acte même si elles ne disposent pas de toutes les informations. En effet, un Early Maker est quelqu’un qui agit, qui tire les conclusions de ce premier passage à l’acte pour mieux penser la suite et travailler en boucle itérative en ayant notamment recours au management agile, au design thinking…

Comment cela se traduit-il au niveau de vos formations executive ?

Nous proposons aux entreprises des formations sur-mesure centrées sur l’Action Learning. Il s’agit de former par la pratique, d’apprendre en faisant et de développer la capacité à faire autrement. Cela peut se traduire sous différentes formes dans la pédagogie. Nous concevons par exemple des programmes basés sur l’intrapreneuriat : nous incitons les participants à entreprendre au sein
même de leur organisation en travaillant sur des projets innovants qui répondent à plusieurs enjeux : business, RH, sociétaux….

Dans le cadre du programme co-construit avec Bristol Myers Squibb, cette démarche a fait émerger plusieurs projets tel que « Vik-e » (Victory in Innovation for Kids) : des robots
avatars mis à disposition d’enfants hospitalisés en onco-pédiatrie leur permettant de maintenir un lien social avec l’extérieur (maison, école…). L’immersion en start-up constitue également un bon moyen pour faire sortir les participants de leur zone de confort. Nous proposons ce mode d’apprentissage dans le programme conçu avec Bouygues Telecom.

Pendant 6 mois, les collaborateurs travaillent de manière active sur un projet d’une start-up, et font ainsi l’expérience de l’innovation frugale favorisant le transfert d'idées au sein de leur entreprise.

Quels sont les atouts et les spécificités de ces formations ? 

Aujourd’hui, les entreprises s’appuient de plus en plus sur leurs collaborateurs pour être des acteurs de l’innovation en interne. Notre approche Early Maker permet de répondre avec pertinence à ces attentes en proposant des programmes sur-mesure autour de leurs enjeux de transformation et d’innovation. Au-delà de la création de valeur directe pour l’entreprise, c’est aussi un vecteur
efficace de développement des compétences sur le plan collectif et individuel. L’Action Learning permet aux participants de développer leur capacité à entreprendre et à innover, mais aussi d’apprendre à travailler ensemble au sein de leur entreprise et de leur écosystème. Cette approche favorise le développement des réseaux, l’ouverture sur l’extérieur, et renforce la capacité à aller chercher là où se trouvent les ressources et les compétences nécessaires. Cette pédagogie active permet ainsi aux individus et aux entreprises de passer à l’action et de bénéficier immédiatement des apports de la formation.

Lire la suite

Les Edtech au service de l’expérience apprenant ?

Les Edtech au service de l’expérience apprenant ?

Antoine Amiel

Avec notre start-up edtech, nous révolutionnons l’expérience apprenant ! Plus rien ne sera comme avant, nous vous garantissons un ROI de la formation élevé et un engagement unique...  Créée par des entrepreneurs passés par les accélérateurs de startups, formés au pitch et qui ont tous les codes de la Startup Nation, la nouvelle génération de startups edtech n’hésite pas à promettre monts et merveilles. Comment y voir plus clair dans cette myriade d’offres et de promesses, pour faire les bons choix ? Quelles sont les tendances digitales de l’expérience apprenant ?

Lire la suite

Neurosciences et sciences de l’éducation au service de l’innovation en formation des adultes

Neurosciences et sciences de l’éducation au service de l’innovation en formation des adultes

Neurosciences et sciences de l’éducation au service de l’innovation en formation des adultes, le cas de l’IFCAM, Université du Groupe Crédit Agricole. 

Apprendre ! Les talents du cerveau, le défi des machines de Stanislas Dehaene ; Apprendre au XXIe siècle de François Taddei; La Riposte, Ecole alternative, Neurosciences, Bonne vielles méthodes, Pour en finir avec le miroir aux alouettes de Philippe Meirieu, trois sorties littéraires de la rentrée qui montrent que pédagogie et neurosciences sont aujourd’hui au cœur des débats sur l’apprentissage et l’éducation.  

Lire la suite

Création d'alliances stratégiques avec les entreprises

Rencontre avec Christophe Yver, Directeur de la Formation Professionnelle et Continue au sein de l’EM Normandie. Dans cet entretien, il nous en dit plus sur la valeur ajoutée de l’offre de formation l’école sur un marché de plus en plus concurrentiel et régit par les réformes.

Quelques mots pour nous présenter l’EM Normandie et son positionnement sur le marché de la formation.

Créée en 1871, l’EM Normandie est l’une des plus anciennes écoles de management françaises. Aujourd’hui, nous sommes implantés sur 5 campus en France et à l’International : Caen, Le Havre, Paris, Dublin et Oxford. L’École est positionnée à la fois sur le marché de la formation initiale et sur celui de la formation continue.

Nous cultivons un réseau très étendu avec plus de 18 500 membres dans l’association des Alumnis répartis dans le monde entier et plus de 200 universités partenaires de l’École en France et à l’international.

Au niveau de la formation continue, nous proposons des offres en inter et intra-entreprise sur les campus de Caen, du Havre et de Paris. Nos produits intra sont co-construits avec les entreprises afin de proposer le modèle qui leur convient le mieux. Le produit phare en inter est le Programme Grande Ecole, délivré, en présentiel ou en E-learning. Sur ce format, l’École a été pionnière en proposant la possibilité de suivre l’ensemble du programme Grande Ecole à distance ou bien de choisir l’un des 6 blocs de compétences indépendamment selon les besoins.

Avec plus de 800 apprentis chaque année, l’EM Normandie est également la référence des écoles de management sur le segment de l’alternance.

En parallèle, nous avons deux instituts :

  • L’IPER, expert dans le domaine de la formation professionnelle maritime et portuaire en France et à l’International.
  • L’InsIDE, institut de l’entrepreneuriat qui délivre des formations sur cette thématique comme le lancement et le développement d’une startup. Il développe aussi une offre d’incubation pour les étudiants qui veulent créer leur entreprise. Le parcours complet d’accompagnement est proposé en complément des formations classiques.

Quelles sont les principales tendances qui marquent le marché de la formation continue et comment y répondez-vous ? 

Les tendances du marché sont indiscutablement influencées par la réforme de la formation professionnelle qui élargit les droits et permet un accompagnement plus adapté des stagiaires. Dorénavant, la façon de penser, de délivrer et d’évaluer les actions de formation va évoluer. Les organismes vont devoir innover pour exister sur un marché très concurrentiel.  

A l’EM Normandie nous avons entamé de grands chantiers, notamment sur la partie certification, et plus particulièrement sur la modularisation de nos programmes en blocs de compétences. Nous avons mené cette réflexion à la fois sur nos offres longues (en un ou 2 ans avec le Programme Grande École) mais également sur nos offres courtes. À ce niveau, un vrai travail d’ingénierie pédagogique est mobilisé à l’échelle de l’EM Normandie afin que les formations proposées soient en parfaite harmonie avec les besoins des entreprises, tant sur le plan des compétences que de l’optimisation du financement.

En ce qui concerne la qualité, le dernier audit DataDock a démontré une conformité de notre offre à 97% par rapport aux standards. Nous sommes désormais engagés dans une démarche de certification unique avec un organisme certificateur. À ce titre, nous disposons d’un service qualité interne afin de nous structurer et répondre aux exigences du référentiel national.

Aujourd’hui, la fédération des équipes pédagogiques et administratives se présente comme un axe fort pour mettre en place des formations pertinentes. Qu’en est-il ?

L’originalité de l’équipe pédagogique à l’EM Normandie est de marier formation continue et entrepreneuriat. Concrètement, nous avons créé un comité d’ingénierie pédagogique au sein duquel des parties administratives et enseignantes sont mobilisées dans le cadre des formations proposées. À titre d’exemple, lorsque nous intervenons en intra-entreprise, nous nous positionnons comme un organisme de formation externalisé au service de celles-ci. Nous les accompagnons dans une vraie relation partenariale. Ensemble, nous co-construisons et intégrons les services RH dans la réflexion du programme pour répondre au mieux aux besoins de notre partenaire et proposer la formation la plus appropriée.

Les soft skills occupent une place de plus en plus importante dans le monde professionnel. Comment intégrez-vous ce volet dans vos formations ?

Nous avons fait le choix d’intégrer ces compétences dans tous nos modules de formation plutôt que de proposer une formation spécifique. En complément, nous travaillons en collaboration avec le Parcours Carrière, le service de l’École dédié à l’insertion professionnelle, qui accompagne les stagiaires dans le cadre de leur mobilité en entreprise. Différents séminaires sont organisés autour de ces thématiques. Enfin, nous organisons des rencontres régulières avec nos anciens stagiaires afin de faire le point sur l’évolution de leur carrière et mesurer l’impact de nos formations

Qu’est-ce qui vous différencie sur un marché très concurrentiel ?

À l’EM Normandie, nous plaçons les alliances stratégiques et la mutualisation des compétences complémentaires au cœur de notre stratégie de développement. 

Dans cette optique, nous avons développé des partenariats nouveaux avec différentes écoles (Ingénieurs, graphisme...). À titre d’exemple, nous formons des ostéopathes équins, ce qui est plutôt original ! La présence internationale de l’École, son profil multi-campus et son corps professoral de haut niveau représentent une vraie opportunité d’acculturation et de progression pour nos stagiaires.

Et pour conclure ?

Le métier se spécialise et tend vers une expertise. Les organismes de formation doivent intégrer les acteurs de l’écosystème (branches professionnelles, collectivités, opérateurs de compétences, entreprise, etc.) dans leurs processus de construction d’action de formation pour être en phase avec les évolutions des métiers et les besoins des territoires.

À l’EM Normandie, nous avons la conviction que l’OF de demain est un partenaire au plus près des entreprises, de son territoire et non plus un simple prestataire de services.


Les articles relatifs à la formation