Former ou Déformer ?

Le formateur est mort vive l’animateur d’apprentissage !

Le formateur est mort vive l’animateur d’apprentissage !

Les méthodes d’apprentissage traditionnelles font face à de nombreuses limites … Les contenus standardisés n’ont plus d’efficacité et les apprenants se sentent de moins en moins impliqués dans les formations. Le rapport de l’apprenant face à son développement de compétence a changé, il souhaite désormais s’impliquer plus activement dans sa formation. Dans le même temps, l’évolution rapide des métiers impose une remise à jour rapide des formations. L’apprentissage des nouvelles compétences doit être en mouvement pour s’adapter aux nouveaux contextes des métiers ainsi qu’aux contraintes de disponibilité des apprenants.

Lire la suite

De l’usage raisonné de la technologie pour développer notre humanité

De l’usage raisonné de la technologie pour développer notre humanité

Olivier Wautier

Nous sommes entrés il y a plus de 20 ans dans l’ère de la transformation perpétuelle. Les révolutions (internet, digital, data, IA…) se suivent et se ressemblent dans la manière dont elles bouleversent l’entreprise. Dans ce contexte, un consensus commence à se former autour de l’importance des soft skills, ces "compétences du 21é siècle” qui permettent de gagner en résilience et de traverser le changement dans la sérénité et non dans la fébrilité. Ces compétences nous renvoient finalement à ce qui fait notre humanité dans un monde toujours plus technologique. Cependant, les solutions pour les développer efficacement à l’échelle de l’entreprise sont rares. Seuls les plus chanceux bénéficient par exemple d’un coaching professionnel, réputé comme l’outil le plus puissant de développement des soft skills. La technologie pourrait-elle ironiquement répondre à cet enjeu?

Lire la suite

8 opportunités pour engager les salariés dans leur formation

8 opportunités pour engager les salariés dans leur formation

Adeline Virlogeux

Si auparavant les responsables ressources humaines imposaient les formations, depuis quelques années le salarié est devenu acteur de sa formation avec à la clé une meilleure implication de ce dernier. La mise en place de l’application Mon Compte Formation, lui permet d’en être d’autant plus maître, un nouvel atout pour faire évoluer sa vision de la formation qui, avec d’autres techniques, permettent de favoriser et d’accélérer son engagement.

Découvrez 8 solutions pour améliorer l’engagement des salariés dans leur formation.

Lire la suite

Changement et formation : en 2020, responsabilisons les collaborateurs pour mieux les accompagner

Changement et formation : en 2020, responsabilisons les collaborateurs pour mieux les accompagner

Thomas d’Hauteville & Anna Suchodolski

L’environnement volatile, incertain, complexe et ambigu (VICA) a propulsé l’employabilité au centre des préoccupations. L’entreprise se transforme en permanence, et doit répondre au plus vite à ses besoins en nouvelles compétences. Le collaborateur, lui, doit ajuster ses compétences aux évolutions du marché, de la technologie, de l’organisation, des méthodes de travail, etc.

Les deux réformes de la formation professionnelle (2014 et 2018) placent d’ailleurs le collaborateur au cœur de son parcours de développement professionnel d’une part et lui donnent accès à de nouvelles modalités pédagogiques d’autre part. L’article 4 de la Loi du 5 septembre 2018 est, à lui seul, un trésor de perspectives de progrès dans la conception pédagogique de formations professionnelles pour un plus grand service rendu au collaborateur et une meilleure rentabilité pour l’entreprise.

Lire la suite

Une Business School ancrée dans son territoire et tournée vers l'international

 
Entretien avec Jordane Pedron, Directeur de l’Executive Education de Rennes School of Business, nous en dit plus sur le positionnement de l’école et de son Executive Education dans le paysage de la formation continue.

Sur le marché de la formation et plus particulièrement de l’Executive Education, quelle est la position de Rennes SB ? Quelle est votre ambition ? 

Ces 10 dernières années, la formation initiale et sa dimension internationale ont pris une part importante de notre activité car nécessaire à l’ancrage de notre établissement parmi les meilleurs Business Schools françaises et internationales. Aujourd’hui, dans le cadre de notre nouveau plan stratégique, notre ambition est de reconnecter l’Executive Education avec l’expertise académique de nos professeurs et placer notre formation continue au cœur de notre écosystème. L’idée est donc de proposer une offre travaillée en collaboration avec les entreprises bretonnes, nationales et internationales afin de les aider à relever les nouveaux défis auxquels elles font face au quotidien : globalisation, digitalisation, RSE etc...  et ce dans leur champs d’activité, agro(i)-business par exemple, ou sur des fonctions clé : la Supply Chain pour certains...  

Aujourd’hui, les cadres sont amenés à se former tout au long de leur vie. Comment les accompagnez-vous à ce niveau ? Que proposez-vous également aux entreprises dans ce cadre ?

Nous avons 3 grands types d’offres :

  • Des formations inter-entreprises courtes : nous proposons une offre classique sur les thématiques « basiques » du management (finance, RH …) avec des formats adaptés (blended-learning, à distance ou en ligne), mais nous travaillons également au développement d’une offre connectée avec nos centres d’expertise en agro(i)-business, en Supply Chain, en IA et en complexité qui sera disponible d’ici à la fin de l’année;
  • Des formations intra-entreprise pour accompagner des entreprises sur leurs besoins spécifiques. Dans ce cadre et à titre d’exemple, nous avons accompagné par la formation la transformation de la supply chain d’une entreprise pharmaceutique internationale sur 4 ans et deux continents. Nous accompagnons aussi les middle managers et top managers de nos belles entreprises bretonnes au renforcement de leurs compétences sur des domaines aussi variés que le leadership, l’analyse financière, l’international etc… ;
  • Des formations diplômantes avec un EMBA classé parmi le top 100 au monde par le Financial Times. Ce programme de 18 mois, enseigné en anglais, est singulier dans le paysage de la formation continue en France. Avec 95% de professeurs internationaux et la promesse d’un environnement multiculturel en classe, nous accueillons les professionnels en activité souhaitant internationaliser leur parcours et/ou accélérer leur carrière.  La prochaine rentrée est, d’ailleurs, prévue pour le 4 novembre prochain.  Par ailleurs, nous développons un programme de premier ordre diplômant BADGE – responsable de Centre de profit pour renforcer les compétences des middle managers et les aider à  décliner une stratégie, piloter un projet, animer une équipe et donner de la valeur ajoutée à la performance. 

Comment vous distinguez-vous sur ce marché très concurrentiel aussi bien sur le plan national qu’international ?

Notre volonté est d’accompagner les talents et de les aider à sortir du cadre en misant sur une formation originale tant sur la pédagogie que sur l’offre, une excellence académique avec des professeurs de haut niveau connectés aux problématiques des entreprises et un réseau d’Alumni dynamique.  Nous proposons également un accompagnement des entreprises en les aidant à formaliser leur besoin en formation. A l’international, nous travaillons avec nos partenaires universitaires étrangers au développement d’une offre de formation en direction des cadres du monde entier sur des sujets de pointe, notamment sur l’intelligence artificielle avec le groupe INSOFE, un des acteurs majeurs de la formation en Inde sur le sujet. 

Vos enjeux et perspectives ?

Renforcer notre ancrage territorial, nous distinguer au national, et conquérir l’international, avec une offre à la pointe des attentes des entreprises. 


Les articles relatifs à la formation